1. Interview - Pierre Al Helaly, créateur de YourSkills

Faciliter la communication et l’échange de valeurs et de compétences : focus sur le réseau social des humains avec Your Skills



Pierre, accroupi devant un beau ciel bleu, sourit à la caméra
Pierre, fondateur de YourSkills

Orlane MOITIÉ : Bonjour Pierre ! Est-ce-que tu peux te présenter en quelques mots ?

Pierre AL HELALY : Je m’appelle Pierre, j’ai 32 ans, je suis très curieux et multipotentiel. Je pense que c’est ce qui définit toutes mes démarches et toutes mes interactions avec les gens : tout me passionne profondément et paradoxalement je n’ai aucune passion !

O.M : Quelle est ton activité ?

P.A.H : Je crée un réseau social d’échange de compétences sur Instagram, YourSkills. Tout simplement. Tu as des compétences, elles ont de la valeur et intéressent forcement quelqu’un quelque part. Ce n’est pas du troc, qui n’est pas pratique, il y a une monnaie spécifique au réseau, les « pépettes ». Chaque utilisateur qui arrive sur le réseau avec ses compétences, qu’il s’agisse de pâtisserie, de mathématiques, de mécanique vélo ou de karaté peu importe, interagit avec les autres via les deux cents cinquante pépettes qu’il reçoit à son inscription et qui fluidifient les échanges. Pour rejoindre le réseau, il suffit de m’envoyer un DM [n.d.l.r : Direct Message], et je crée le profil avec l’intéressé. Il n’y a plus qu’à échanger avec les membres sur la page Instagram.

Les valeurs des pépettes. Ce sont des ronds de cuir, présentés physiquement aux participants, témoignages de la formation d'artisan maroquinier de Pierre

O.M : D’où t’es venue l’idée de ce projet et quelles sont tes inspirations ?

P.A.H : L’idée m’est venue à Londres où je vivais avant le confinement. J’ai une formation d’artisan maroquinier, et j’avais besoin de me former en couture pour un projet. Je travaillais à plein temps, j’avais peu de temps, c’était cher. Je ne pouvais plus essayer d’entreprendre, en maroquinerie ou ailleurs, et compter sur des artisans pour me faire des prototypes. Et je réfléchissais à un moyen de limiter le facteur risque du lancement dans l’entreprenariat. Je me disais qu’il fallait trouver un moyen d’échanger de la valeur et réduire les contraintes d’argent, de temps, de géolocalisation. Créer une monnaie spéciale. Et faciliter la vie de tout le monde. J’en ai parlé autour de moi et je n’étais pas le seul à qui ça manquait.

J’ai été très inspiré et même éduqué, il faut dire les termes, par un incubateur à Startups, TheFamily. Ils m’ont apporté beaucoup de valeurs et ont dépoussiéré ma manière de percevoir les choses, de résoudre des problématiques et d’outrepasser le fameux « syndrome de l’imposteur ».

O.M : Ton projet est très marqué par le féminisme et par ton désir de déconstruire le regard patriarcal sur l’entreprenariat. Peux-tu nous donner des détails ?

P.A.H : C’est très important pour moi. En tant qu’homme cisgenre, je m’éduque tous les jours sur le sujet, surtout grâce à Instagram et je me rend bien compte que le système est fait pour moi. C’est scandaleux de laisser les profils de femmes brillantes sur le côté à cause de leur genre. Et c’est fondamental de laisser un espace aux femmes, une zone de non-mixité totale, pour qu’elles puissent s’exprimer et apprendre en paix et sans angoisse.

Si ce projet n’est pas intersectionnel et ne reflète pas la diversité des profils, il n’a pas lieu d’être. Donc il suffit de me dire en DM que vous êtes intéressées par la non-mixité.



 

Il est grand temps qu'on se parle.


 


O.M : Quels sont les obstacles que tu rencontres ?

P.A.H : Il y en a beaucoup a priori mais je me rend compte au fur et à mesure que le seul obstacle en fait c’est moi. C’est important de se regarder en face pour avancer. Aussi, ce que je fais, mes choix sont politiques. Donc je parle, je vais au devant des gens et ça peut leur faire peur. Mais l’objectif est trop important, il faut avancer, il faut créer des zones de non-mixité, il faut respirer. Il est grand temps qu’on se parle.

O.M : Où peut-on te retrouver ?

P.A.H : Sur Instagram, @yourskills ! Il suffit de m’envoyer un DM et surtout le réseau s’adresse à tout le monde alors n’hésitez pas, pour la moindre question ou si vous êtes intéressé. C’est le réseau des humains, tout le monde est bienvenu !

Propos recueillis par Orlane MOITIÉ